Rechercher

les "Tops/flops" du 1er tour du Masters 2020 !

Après le premier tour du Masters d'Augusta (qui n'est pas arrivé à son terme), petit résumé des réussis et des ratés ! On commence par...


TOP :


Tiger Woods !


En effet le tenant du titre a réussi après une saison plus que moyenne à retrouver de sa superbe pour le plus grand bonheur de ses fans (tous les golfeurs du monde en somme).

Avec son 68 (-4) en mode "bogey free" s'il vous plaît, le tigre enregistre la son meilleur score en carrière pour un premier tour à Augusta ! Draw, fade, balle basse, balle haute, toute la panoplie du meilleur joueur de tous les temps était de sortie pour une partition qui avait presque un goût d'inachevé avec ses 8 pars de rang pour terminer tant Woods semblait en confiance. Avec un peu plus de réussite, un 65 n'aurait pas été volé, loin de là ! COME ON TIGER !





FLOP :


La météo !


On la craignait, elle est arrivée ! La pluie s'est invitée sur ce premier tour, et quelle pluie ! Du genre diluvienne qui vous trempe jusqu'aux os ! Arrêt de trois heures alors que la fête ne faisait que commencer... résultat ? Une grosse partie du champ qui devra finir aujourd'hui malgré des journées moins longues en ensoleillement et une organisation qui a eu bien raison de faire partir les joueurs tôt en départ doublé cette semaine !

Un parcours détrempé après l'interruption qui explique en grande partie les scores bas de cette première journée, ce qui nous emmène au prochain ...



TOP :


Les "anciens" !


On avait annoncé les bombardiers favoris du fait de la mollesse des fairways en ce mois de novembre, qui rallongerait considérablement les 6800 mètres de l'Augusta national. Mais on avait pas pensé que la pluie permettrait même aux coups de bois 3 de s'arrêter net ! Résultat ? Les papis font de la résistance !

Petit florilège :

LANGER 63 ans et -3 après 10 trous. Chaque année le mulet le plus connu du monde du golf continue d'impressionner !

MIZE 62 ans et 70 (-2). 50% des greens attaqués à l'hybride ou au bois de parcours, parfois 100m de carry en moins que Dechambeau, mais le même score à l'arrivée !

WEIR 50 ans et 71 (-1). Le gaucher canadien n'est plus présent sur les leaderboard depuis plusieurs années mais à l'image de ses aînés, il a réussi à jouer sous le par sans jamais pouvoir attaquer un par 5 en deux, solide !

WESTWOOD 47 ans et son 68 (-4). Bon d'accord lui c'est pas encore vraiment un senior mais on aimerait bien le voir enfiler la veste verte à la fin de la semaine ! Dans le même registre, Paul Casey, 43 ans, est leader à -7 d'ailleurs !





FLOP :


Jordan Spieth :


Il maitrisait Augusta comme personne lors de ces premières apparitions et avait même gagné en 2015 ! Quelle tristesse de voir l'ancien numéro un mondial déjouer ainsi depuis plus de deux ans maintenant ...

Son 74 (+2) sans saveur le relègue déjà en fin de tableau sur un tournoi ou on espère à chaque fois le voir renaître de ses cendres.





TOP :


Les favoris :


Les favoris sont bien présents en haut du leaderboard dès le premier tour !

Simpson, Schauffele 67 (-5) et Thomas -5 également après 10 trous !

Reed 68 (-4) et Wolff -4 après 11.

Rahm, Finau 69 (-3) et Johnson -3 après 9.



FLOP :


Les favoris :


Forcément il y a quelques ratés au démarrage mais ils restent peu nombreux et ils n'ont pas terminé donc...

Koepka +2 après 10, watson +1 après 11, Mc Ilroy dans le par après 9 et en mauvaise posture au 10, Morikawa dans le par après 10.



PRESQUE TOP :


Victor Perez :


-1 après 7 trous. Pas encore terminé donc pour le seul français engagé sur ce dernier majeur de la saison mais un début de partie qui aurait certainement mérité mieux tant le français maitrisait ses 7 premiers trous ! L'attente, longue, avant ce premier tour, n'a pas semblé le déstabiliser ! Au contraire il démarrait très sereinement en prenant les fairways et en touchant les greens. Il plantait même deux drapeaux aux 4 et au 5 malgré de longues distances mais ses putts manquaient de réussite en prenant les bords sans tomber.

Sa patience fût récompensée au 7 pour un premier birdie en carrière à Augusta sur ce difficile par 4 après une nouvelle fléchette presque donnée !

Attention toutefois à la reprise de ce matin après une première alerte sur le par 5 du 8 avec un drive complètement lâché et un putt d'un peu plus d'un mètre 50 que le Tarbais devra rentrer pour rester sous le par dans ce premier tour. Avec une nuit entière pour analyser sa ligne de putt, ça devrait quand même le faire !

Attendons de voir si le parcours sera plus compliqué en ce second tour avec des greens plus fermes et rapides. Le français risque quand même d'être un peu désavantagé a cause de son horaire de départ, la plus tardive du champ.





PRESQUE FLOP :


Bryson DeChambeau :


On l'attendait au tournant après l'annonce des clubs joués par l'américain en partie de reconnaissance. Et ce fût presque un fiasco ! Démarrer en position de favori un tournoi n'est jamais simple et cela semblait l'affecter. La mine des mauvais jour il démarrait sa partie avec des mises en jeu complètement lâchées et son score dans le par à l'aller aurait pu être beaucoup plus haut !. Un gros sauvetage au 11, un double au 13 qui aurait pu coûter encore plus cher, un énorme sauvetage au 18 avec un choix douteux au départ et un changement de club de dernière minute assez surprenant. Bref, un Dechambeau tout sauf à l'aise qui termine miraculeusement en 70 (-2) grâce à deux birdies musclés en fin de partie. Ouf !





NI TOP NI FLOP :


Le tournoi à huit-clos :


Si vous avez suivi le premier tour du tournoi vous n'aurez pas manqué le fait que cette édition se déroule sans les traditionnels "patrons" (nom donné aux spectateurs du masters). Conséquences ? D'un côté on peut profiter de la quiétude des lieux et d'un visuel du terrain qu'on ne connaissait pas (vision sur les trous alentours qui se jouxtent). On se rend également mieux compte des énormes dénivelés du parcours géorgien et des approches torturées auxquels les joueurs font face. D'un autre on entend parfois les sirènes de police des routes alentours plutôt que les vrombissements de la foule, ce qui manque quand même un peu à l'ambiance particulière de ce tournoi et qui permet souvent aux joueurs de se galvaniser.



Et sinon ?


Outre Paul Casey, leader provisoire en -7 avec une partie enflammée, la plupart des joueurs "à l'aise" sur ce tracé ont bien géré. Oosthuizen, Matsuyama, Scott, Fowler, Rose, Leishman, Day, Cantlay sont tous assez largement sous le par.



Vivement donc la seconde journée de ce tournoi qui même sans public, reste passionnant !






Florent Alès









618 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout